Extrait 3 du Célèbre Rapport Public Canadien qui a incité les autorités internationales à relâcher les restrictions liées à la vaccination contre le Covid-19

LIRE L’EXTRAIT 1 LIRE L’EXTRAIT 2 LIRE L’EXTRAIT 4

The Unintended Consequences of COVID-19 Vaccine Policy: Why Mandates, Passports and Restrictions May Cause more Harm than Good

Les conséquences involontaires de la politique vaccinale COVID-19 : Pourquoi les mandats, passeports et restrictions peuvent causer plus de mal que de bien

What can we learn from the behavioral sciences?

  1. Reactance, entrenchment and vaccine uptake

    Apart from mandatory vaccination of the elderly (planned in Czech Republic, Greece, Malaysia, and Russia), most policies do not specify individuals at higher-risk of severe COVID-19 outcomes – among whom COVID-19 vaccine uptake rates, and vaccine confidence, is very high (35-36).

Réaction, enracinement et adoption du vaccin

A l’exception de la vaccination obligatoire des personnes âgées (prévue en République tchèque, en Grèce, en Malaisie et en Russie), la plupart des politiques ne précisent pas les personnes présentant un risque plus élevé de conséquences graves liées au COVID-19 – parmi lesquelles les taux d’adoption du vaccin contre le COVID-19, et la confiance dans le vaccin, sont très élevés (35-36).

Although studies suggest that current policies are likely to increase population-level vaccination rates to some degree (37-40), gains were largest in those under 30 years old (a very low-risk group) and in countries with below average uptake (37). Moreover, insights from behavioral psychology suggest that these policies are likely to entrench distrust and provoke reactance – a motivation to counter an unreasonable threat to one’s freedom. Literature reviewed by Drury et al. (41), including a survey by Porat et al. (42) in the UK and Israel, found that compulsory COVID-19 vaccination would likely increase levels of anger, especially in those who are already mistrustful of authorities, and do little to persuade the already reluctant.

Bien que les études suggèrent que les politiques actuelles sont susceptibles d’augmenter dans une certaine mesure les taux de vaccination au niveau de la population (37-40), les gains les plus importants ont été enregistrés chez les moins de 30 ans (un groupe à très faible risque) et dans les pays où le taux de vaccination est inférieur à la moyenne (37). En outre, les enseignements de la psychologie comportementale suggèrent que ces politiques sont susceptibles d’ancrer la méfiance et de provoquer une réactance, c’est-à-dire une motivation à contrer une menace déraisonnable pour sa liberté. La littérature examinée par Drury et al. (41), y compris une enquête menée par Porat et al. (42) au Royaume-Uni et en Israël, a montré que la vaccination obligatoire contre le COVID-19 augmenterait probablement les niveaux de colère, en particulier chez les personnes qui se méfient déjà des autorités, et ne contribuerait guère à persuader les personnes déjà réticentes.

Two experiments in Germany and the USA found that a new COVID-19 vaccine mandate would likely energize anti-vaccination activism, reduce compliance with other public health measures, and decrease acceptance to future voluntary influenza or varicella (chickenpox) vaccines (43-44).

Deux expériences menées en Allemagne et aux Etats-Unis ont montré qu’un nouveau mandat pour le vaccin COVID-19 serait susceptible de stimuler le militantisme anti-vaccination, de réduire le respect d’autres mesures de santé publique et de diminuer l’acceptation de futurs vaccins volontaires contre la grippe ou la varicelle (43-44).

A third experiment found that selective mandates increased reactance when herd immunity targets were not clearly explained (45) – which most governments failed to communicate adequately and convincingly as they shifted their rationale from herd immunity to hospital/ICU admission metrics. De Figueiredo et. al. (46) found that vaccine passports in the UK would induce a net decrease in inclination to get vaccinated among those who had not received a full vaccination dose, while Bell et. al. (47) found that UK healthcare workers who felt pressured to get vaccinated were more likely to have declined the COVID-19 vaccine. Jørgensen et al. (48) found that the reintroduction of vaccine passports in late 2021 in Denmark increased distrust among the unvaccinated.

Une troisième expérience a montré que les mandats sélectifs augmentaient la réactivité lorsque les objectifs en matière d’immunité collective n’étaient pas clairement expliqués (45) – ce que la plupart des gouvernements n’ont pas su communiquer de manière adéquate et convaincante lorsqu’ils sont passés de l’immunité collective à la mesure des admissions à l’hôpital ou aux soins intensifs. De Figueiredo et al. (46) ont constaté que les passeports vaccinaux au Royaume-Uni entraîneraient une diminution nette de la propension à se faire vacciner chez les personnes n’ayant pas reçu une dose complète de vaccin, tandis que Bell et al. (47) ont constaté que les travailleurs de la santé britanniques qui se sentaient poussés à se faire vacciner étaient plus susceptibles d’avoir refusé le vaccin COVID-19. Jørgensen et al. (48) ont constaté que la réintroduction des passeports vaccinaux fin 2021 au Danemark a accru la méfiance des personnes non vaccinées.

Finally, recent evidence from France suggests that the passe sanitaire was associated with increased vaccination but that it did so to a lower extent among the most vulnerable, may have contributed to increased nocebo effects and did not reduce vaccine hesitancy itself; the authors concluded: “Mandatory vaccination for COVID-19 runs the risk of politicizing vaccination further and reinforcing distrust of vaccines” (49).

Enfin, des données récentes provenant de France suggèrent que le passe sanitaire a été associé à une augmentation de la vaccination, mais qu’il l’a fait dans une moindre mesure chez les personnes les plus vulnérables, qu’il a peut-être contribué à augmenter les effets placebo et qu’il n’a pas réduit l’hésitation vaccinale elle-même ; les auteurs ont conclu : « La vaccination obligatoire pour le COVID-19 risque de politiser davantage la vaccination et de renforcer la méfiance à l’égard des vaccins » (49).

Cognitive dissonance

The public interpretation of these policies has occurred within the context of the rapidly changing pandemic. Oftentimes, public announcements and media coverage have oversimplified, struggled to communicate potential adverse events (including a potentially higher risk in the convalescent) (50) and overstated vaccine efficacy on transmission.

L’interprétation publique de ces politiques s’est faite dans le contexte de l’évolution rapide de la pandémie. Souvent, les annonces publiques et la couverture médiatique ont simplifié à l’extrême, ont eu du mal à communiquer les effets indésirables potentiels (notamment un risque potentiellement plus élevé chez les convalescents) (50) et ont exagéré l’efficacité du vaccin sur la transmission.

Significant public concerns about safety signals and pharmacovigilance have been furthered by the lack of full transparency in COVID-19 clinical trial data (51-52) as well as shifting data on adverse effects, such as blood-clotting events (53), myocarditis (54), and altered menstrual periods (55).

Les préoccupations importantes du public concernant les signaux de sécurité et la pharmacovigilance ont été renforcées par le manque de transparence totale des données de l’essai clinique COVID-19 (51-52) ainsi que par des données changeantes sur les effets indésirables, tels que les événements de coagulation sanguine (53), la myocardite (54) et la modification des périodes menstruelles (55).

These changes have been associated with changes to vaccination guidelines in terms of eligibility for different vaccines in some countries. Mandates, passports, and segregated restrictions create an environment where reactance effects are enhanced because people with low vaccine confidence see contradictory information as validating their suspicions and concerns.

Ces changements ont été associés à des modifications des directives de vaccination en termes d’éligibilité pour différents vaccins dans certains pays. Les mandats, les passeports et les restrictions ségrégationnistes créent un environnement où les effets de réactance sont renforcés car les personnes ayant une faible confiance dans les vaccins considèrent que des informations contradictoires valident leurs soupçons et leurs inquiétudes.

The pressure to vaccinate and the consequences of refusal heighten people’s scrutiny of information and demand for clarity and transparency. Current policies have likely facilitated various layers of cognitive dissonance – a psychological stress precipitated by the perception of contradictory information.

La pression exercée sur les gens pour qu’ils se fassent vacciner et les conséquences d’un refus les poussent à scruter l’information et à exiger clarté et transparence. Les politiques actuelles ont probablement facilité l’apparition de divers niveaux de dissonance cognitive – un stress psychologique précipité par la perception d’informations contradictoires.

Citing the potential for backlash and resistance, in December 2020, the director of the World Health Organization’s (WHO) immunization department stated: “I don’t think we envision any countries creating a mandate for [COVID-19] vaccination” (56). Many governments originally followed with similar public statements, only to shift positions, often suddenly, in mid or late 2021 during the Delta or Omicron surge, including in Austria (the first country to announce a full population-wide mandate) (57-58).

Évoquant le potentiel de contrecoup et de résistance, en décembre 2020, le directeur du département de la vaccination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré :  » Je ne pense pas que nous envisagions que des pays créent un mandat pour la vaccination [COVID-19]  » (56). De nombreux gouvernements ont initialement suivi avec des déclarations publiques similaires, pour ensuite changer de position, souvent de manière soudaine, au milieu ou à la fin de l’année 2021 lors de la poussée Delta ou Omicron, y compris en Autriche (le premier pays à annoncer un mandat complet à l’échelle de la population) (57-58).

Cognitive dissonance may have been compounded by the changing rationale provided for vaccine mandate policies, which originally focused on achieving herd immunity to stop viral transmission and included public messaging that vaccinated people could not get or spread COVID-19. Policies often lacked clear communication, justification, and transparency, contributing to persistent ambiguities and public concerns about their rationale and proportionality (59).

La dissonance cognitive peut avoir été aggravée par l’évolution de la justification des politiques d’obligation vaccinale, qui étaient à l’origine axées sur l’obtention d’une immunité collective pour stopper la transmission virale et qui comportaient des messages publics indiquant que les personnes vaccinées ne pouvaient pas contracter ou transmettre le COVID-19. Les politiques manquaient souvent de communication, de justification et de transparence claires, ce qui a contribué aux ambiguïtés persistantes et aux préoccupations du public quant à leur raison d’être et leur proportionnalité (59).

In late 2021, however, the re-introduction of onerous non-pharmaceutical interventions (NPIs) in countries with mandates and passports perpetuated cognitive dissonance, since governments had made promises that vaccination would ensure a “return to normal” and many people (especially younger people) had vaccinated based on these announcements (37,49).

Cependant, à la fin de 2021, la réintroduction d’interventions non pharmaceutiques (INP) onéreuses dans les pays disposant de mandats et de passeports a perpétué la dissonance cognitive, puisque les gouvernements avaient fait des promesses selon lesquelles la vaccination assurerait un  » retour à la normale  » et que de nombreuses personnes (en particulier les plus jeunes) s’étaient vaccinées sur la base de ces annonces (37,49).

When mandate rules are perceived to lack a strong scientific basis, the likelihood for public scrutiny and long-term damage to trust in scientific institutions and regulatory bodies is much higher. A good example is the lack of recognition of infection-derived immunity in employer-based vaccine mandates and passports in North America, including most universities and colleges (60).

Lorsque les règles du mandat sont perçues comme manquant d’une base scientifique solide, la probabilité d’un examen public et d’une atteinte à long terme à la confiance dans les institutions scientifiques et les organismes de réglementation est beaucoup plus élevée. Un bon exemple est l’absence de reconnaissance de l’immunité dérivée de l’infection dans les mandats et les passeports de vaccination établis par les employeurs en Amérique du Nord, y compris dans la plupart des universités et des collèges (60).

Despite clear evidence that infection-derived immunity provides significant protection from severe disease on par with vaccination (19,32), prior infection status has consistently been underplayed. Many individuals with post-infection immunity have been suspended or fired from their jobs (or pushed to leave) or been unable to travel or participate in society (32,57-60) while transmission continued among vaccinated individuals in the workplace. This inconsistency was widely covered in Republican and libertarian-leaning media in ways that reinforced distrust not only about the scientific basis of vaccine policies but also the entire public health establishment, including the CDC.

Bien qu’il soit clairement établi que l’immunité dérivée de l’infection offre une protection importante contre les maladies graves, comparable à celle de la vaccination (19,32), le statut d’infection préalable a toujours été sous-estimé. De nombreuses personnes présentant une immunité post-infection ont été suspendues ou licenciées de leur emploi (ou poussées à le quitter) ou n’ont pas pu voyager ou participer à la société (32,57-60) alors que la transmission se poursuivait chez les personnes vaccinées sur leur lieu de travail. Cette incohérence a été largement couverte par les médias républicains et libertaires d’une manière qui a renforcé la méfiance non seulement à l’égard des fondements scientifiques des politiques de vaccination, mais aussi à l’égard de l’ensemble de l’establishment de la santé publique, y compris les CDC.

LIRE L’EXTRAIT 1 LIRE L’EXTRAIT 2 LIRE L’EXTRAIT 4

(Accepted for Publication BMJ Global Health, May 2022)

Auteurs du rapport :

Kevin Bardosh : School of Public Health, University of Washington, USA AND Division of Infection Medicine, Edinburgh Medical School, University of Edinburgh, UK
Alexandre de Figueiredo : Department of Infectious Disease Epidemiology, London School of Hygiene and Tropical Medicine, UK
Rachel Gur-Arie : Berman Institute of Bioethics, Johns Hopkins University, Baltimore, MD, USA AND Oxford-Johns Hopkins Global Infectious Disease Collaborative (GLIDE), Oxford, UK, and Baltimore, MD, USA
Jamrozik Euzebiusz : Oxford-Johns Hopkins Global Infectious Disease Collaborative (GLIDE), Oxford, UK, and Baltimore, MD, USA AND Ethox and Wellcome Centre for Ethics and Humanities, University of Oxford, UK
James Doidge : Intensive Care National Audit and Research Centre (ICNARC), London, UK 8 Department of Medical Statistics, London School of Hygiene and Tropical Medicine, London UK
Trudo Lemmens : Faculty of Law and Dalla Lana School of Public Health, University of Toronto, Canada
Salmaan Keshavjee : Department of Global Health and Social Medicine, Harvard Medical School, Boston, MA, USA
Janice Graham : Department of Pediatrics (Infectious Diseases), Dalhousie University, Canada
Stefan Baral : Department of Epidemiology, Johns Hopkins School of Public Health, Baltimore, USA

2 réflexions sur “Extrait 3 du Célèbre Rapport Public Canadien qui a incité les autorités internationales à relâcher les restrictions liées à la vaccination contre le Covid-19

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s