Le discours de J.K. Rowling à la cérémonie de remise des diplômes de Harvard – Partie 2

Cliquez ici pour lire la partie 1

The moment you are old enough to take the wheel, responsibility lies with you. What is more, I cannot criticize my parents for hoping that I would never experience poverty. They had been poor themselves and I’ve since been poor and I quite agree with them that it’s not an ennobling experience. Poverty entails fear and stress and sometimes depression. It means a thousands petty humiliations and hardships.

A partir du moment où tu es assez âgé pour prendre les choses en main, la responsabilité de ta vie est en toi. De plus, je ne peux pas critiquer mes parents d’avoir espéré que je n’expérimente jamais la pauvreté. Ils avaient été pauvres eux-mêmes et depuis, j’ai été pauvre et je suis d’accord avec eux sur le fait que ce n’est pas une expérience anoblissante. La pauvreté entraîne de la peur, du stress et parfois de la dépression. Cela engendre des milliers de petites humiliations et d’épreuves.

Climbing out of poverty by your own efforts, that is something on which to pride yourself but poverty itself is romanticized only by fools. What I feared most for myself at your age was not poverty but failure. At your age, in spite of a distinct lack of motivation at university where I had spent far too long in the coffee bar writing some stories and far too little time at lectures, I had enough for passing examinations, and that, for years, had been the mesure of success in my life and not of my peers.

Sortir de la pauvreté par ses propres efforts est quelque chose dont on peut être fier, mais la pauvreté elle-même n’est rendue romantique que par les idiots. Ce dont j’avais le plus peur pour moi-même à votre âge n’était pas la pauvreté mais l’échec. A votre âge, malgré un manque de motivation très distinct à l’université où j’ai passé beaucoup trop de temps au café à écrire des histoires et beaucoup trop peu aux conférences, j’ai eu assez pour passer les examens et cela, pendant des années, a été la mesure du succès dans ma vie, et non celle de mes pairs.

J.K. Rowling

Now, I’m not dull enough to suppose that because you are young, gifted and well-educated, you have never known heartbreak, hardship or heartache. Talent and intelligence never yet inoculated anyone against the caprice of the faith. And I do not for a moment suppose that everyone here has enjoyed an existence of unruffled privilege and contentment.

Maintenant, je ne suis pas assez bête pour supposer que parce que vous êtes jeunes, doués et bien éduqués, vous n’avez jamais connu d’épreuves, de chagrins d’amour et de douleur. Le talent et l’intelligence n’ont jamais inoculé personne contre les caprices du destin. Et je ne suppose pas un instant que vous avez tous profité d’une existence de privilèges imperturbables et de contentement.

However, the fact that you are graduating from Harvard suggests that you are not very well acquainted with failure. You might be driven by a fear of failure quite as much as a desire for success. Indeed, your conception of failure might not be too far removed from the average person’s idea of success. So high have you already flown. So ultimately, we all to decide for ourselves what constitutes failure.

Néanmoins, le fait que vous soyez diplômé de Harvard suggère que vous n’êtes pas très habitués à l’échec. Vous êtes peut-être guidés par une peur de l’échec autant que par un désir de succès. En effet, votre conception de l’échec ne doit pas être loin de la conception de la réussite d’une personne moyenne. Vous avez déjà volé tellement haut. Ainsi, fatalement, nous décidons tous pour nous-mêmes ce qui constitue l’échec.

But the world is quite eager to give you a set of criteria if you let it. So I think it’s fair to say that by any conventional mesure, seven years after my graduation day, I had failed on an epic scale. An exceptionally short lift marriage had imploded, I was jobless, a lone parent and as poor as it is possible to be in modern Britain without being homeless. The fears that my parents had had for me and that I had had for myself had both come to pass. And by every usual standard, I was the biggest failure I knew.

Mais le monde est impatient de vous donner un set de critères si vous le laissez faire. Donc je pense que c’est assez juste de dire que sept ans après ma remise de diplôme, j’avais échoué de manière épique. Un mariage exceptionnellement court avait implosé, j’étais sans travail, un parent seul et aussi pauvre qu’il est possible de l’être sans être à la rue. Les peurs que mes parents avaient eues pour moi et que j’avais eues pour moi-même étaient devenues réalité. Et selon les standards habituels, j’étais le plus gros échec que je connaissais.

Now I’m not going to stand here and tell you that failure is fun. That period of my life was a dark one and I had no idea that there was going to be what the press has since represented as a kind of fairy tale resolution. I had no idea then how far the tunnel extended and for a long time any light at the end of it was a hope rather than a reality.

Maintenant, je ne vais pas me planter là et vous dire que l’échec est fun. C’est une période de ma vie qui a été noire et je n’avais aucune idée qu’il y allait y avoir ce que la presse a appelé depuis une belle résolution de conte de fée. Je n’avais aucune idée de la durée qu’aurait ce tunnel et pendant longtemps toute lumière à la fin de ce tunnel était un espoir plus qu’une réalité.

So why do I talk about the benefits of failure ?

Alors pourquoi je parle des bénéfices de l’échec ?

Cliquez ici pour lire la partie 3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s