Destin d’acteur – Daniel Day Lewis, l’acteur qui se fondait dans ses personnages

Malgré une carrière brillante, il reste presque un illustre inconnu pour le grand public. Il n’a pas son étoile sur Hollywood Boulevard, et pourtant…

Despite a brilliant career, he remains almost an unknown to the general public. He does not have a star on Hollywood Boulevard, and yet…

Il est considéré comme le plus grand acteur au monde. Le seul couronné de 3 oscars, un exploit absolu dans ce métier. La presse aime à dire qu’il a battu les américains à leur propre jeu.

He is considered the greatest actor in the world. The only one to win 3 Oscars, an absolute feat in this business. The press likes to say that he beat the Americans at their own game.

Seulement, l’acteur n’a rien du self-made man à l’américaine. Il est le pur produit d’une culture d’élite qu’il a parfois reniée tantôt assumée en l’incarnant à l’écran. Daniel Day Lewis, c’est l’histoire d’un homme en conflit avec ses origines, obligé de disparaître régulièrement, afin de devenir ou redevenir lui-même…

However, the actor has nothing of the American self-made man. He is the pure product of an elite culture that he has sometimes denied and sometimes assumed by embodying it on screen. Daniel Day Lewis is the story of a man in conflict with his origins, obliged to disappear regularly, in order to become or become again himself…

En mars 86, il est propulsé sur le devant de la scène avec son rôle dans : « Chambre avec vue » de Stephen Frears, « A room with a view« . Il incarne alors une Angleterre typique dont il incarne à merveille toutes les facettes. Il est alors dans la peau d’un aristocrate guindé, un parfait snob dans l’Angleterre victorienne.

In March 1986, he was thrust into the limelight with his role in Stephen Frears’ « A Room with a View ». He embodied a typical England of which he was the perfect embodiment. He was a stuffy aristocrat, a perfect snob in Victorian England.

Exactement en même temps, il joue dans un autre film qui sortira en simultané « My beautiful laundrette » où il joue un punk homosexuel des quartiers populaires dans les années Thatcher.

At exactly the same time, he is starring in another film that will be released at the same time, « My beautiful laundrette », where he plays a gay inner-city punk in the Thatcher years.

Méconnaissable d’un film à l’autre, il est d’emblée reconnu comme l’héritier des plus grands comédiens britanniques. S’il crève l’écran alors qu’il ne tient que des seconds rôles, c’est qu’il décline devant la caméra deux univers qu’il connaît bien :

Unrecognizable from one film to the next, he was immediately recognized as the heir to the greatest British actors. If he bursts onto the screen even though he only plays supporting roles, it is because he is able to play two worlds he knows well on camera:

Il y a d’abord le Londres bourgeois de la fin des années 50, le décor de son enfance. Daniel Day Lewis a grandi dans un quartier chic où vivent les familles de l’élite culturelle anglaise. Son père, Cecil Day-Lewis, en est une figure éminente. Poète lauréat de la couronne d’Angleterre, il prend naturellement la plume le 29 avril 1957 pour célébrer la naissance de son fils dans le recueil de poésie doux amer : « The newborn« .

First, there is the bourgeois London of the late 1950s, the setting of his childhood. Daniel Day Lewis grew up in a posh neighbourhood where the families of the English cultural elite live. His father, Cecil Day-Lewis, was a prominent figure. A poet laureate of the English crown, he naturally took up his pen on 29 April 1957 to celebrate the birth of his son in the bittersweet poetry collection « The Newborn ».

Daniel est élevé par une gouvernante sévère et n’a pas le droit d’entrer dans le bureau de son père, qu’il admire autant qu’il craint. Tout dans la maison de ses parents tourne autour des livres et ses parents sont habitués aux caméras de la BBC. Daniel sait que son père écrit.

Daniel is raised by a strict governess and is not allowed in his father’s study, which he admires as much as he fears. Everything in his parents’ house revolves around books and his parents are used to the BBC cameras. Daniel knows that his father writes.

Sa mère supervise de loin leur éducation. Elle fait surtout attention à leur tenue et leur langage. Cantonné au dernier étage de la maison, Daniel et sa soeur ne voient que très peu leurs parents.

Her mother supervises their education from afar. She pays particular attention to their dress and language. Confined to the top floor of the house, Daniel and his sister see very little of their parents.

En face de chez eux, Daniel regarde avec attention les travaux de reconstruction d’un cinéma bombardé pendant la guerre. Lieu qui est ensuite devenu le Greenwich Theatre. Sa mère laisse entendre à tous les artistes qu’ils sont les bienvenus chez eux pour se détendre et Daniel a donc pu rencontrer beaucoup de personnalités intéressantes.

Across the street from their home, Daniel watches intently as a cinema that was bombed during the war is rebuilt. The place that later became the Greenwich Theatre. His mother suggests to all the artists that they are welcome to come and relax at their home and so Daniel has met many interesting people.

Sa mère avait commencé une carrière d’actrice, qu’elle a plus ou moins laissé tomber après avoir épousé son mari, le père de Daniel. Avant de devenir femme au foyer, Jill Balkon était un visage familier des films historiques de la BBC. Malgré de belles performances, elle se contentait de rôles secondaires. Son père était horrifié quand elle a décidé de devenir une actrice, il pensait que c’était la même chose que de devenir une prostituée.

Her mother had started a career as an actress, which she more or less gave up after marrying her husband, Daniel’s father. Before becoming a housewife, Jill Balkon was a familiar face in BBC historical films. Despite some fine performances, she was content with minor roles. Her father was horrified when she decided to become an actress, he thought it was the same as becoming a prostitute.

Pourtant, ce grand-père était un immense pionnier de l’industrie cinématographique anglaise. Sir Michael Balcon a fondé les célèbres studios Ealing et a produit certains des plus grands classiques du cinéma britannique. Daniel dit ne pas se souvenir d’avoir eu de grandes conversations avec son grand-père, il était intimidé par lui. Il grandit donc dans l’ombre de cette famille distante et prestigieuse.

Yet this grandfather was a huge pioneer of the British film industry. Sir Michael Balcon founded the famous Ealing Studios and produced some of the greatest classics of British cinema. Daniel says he doesn’t remember having great conversations with his grandfather, he was intimidated by him. So he grew up in the shadow of this distant and prestigious family.

Malgré leur éducation haut de gamme, Daniel est envoyé dans une école publique dans un quartier populaire. Ses parents ne voulaient pas qu’ils grandissent avec des préjugés absurdes. Ils veulent que leurs enfants aient conscience du monde qui les entoure et qu’ils ne prennent pas partie pour l’un ou l’autre de ses aspects. Dans ce quartier populaire, Daniel, avec sa manière de parler très élégante, attirera tout de suite l’étiquette de snob. Il devient alors acteur car pour s’adapter, il change sa manière de parler et adopte le langage de la rue dès qu’il sort de chez lui. Ce rôle de voyou, qu’il joue en dehors de chez lui, lui ouvrira pourtant les portes du cinéma.

Despite their upscale upbringing, Daniel was sent to a public school in a working-class neighborhood. His parents did not want them to grow up with absurd prejudices. They wanted their children to be aware of the world around them and not to take sides with any of its aspects. In this working-class neighborhood, Daniel, with his elegant way of speaking, will immediately attract the label of snob. He then becomes an actor because to adapt, he changes his way of speaking and adopts the language of the street as soon as he leaves his house. This role of a thug, which he plays outside his home, will nevertheless open the doors to the cinema.

En 1971 : John Schlesinger le remarque alors qu’il tourne « Sunday bloody Sunday » dans son quartier londonien à Greenwich. Il lui fait alors tourner une scène dans son film avec quelques-uns de ses copains.

In 1971, John Schlesinger noticed him while shooting « Sunday Bloody Sunday » in his London neighbourhood of Greenwich. He had him and a few of his buddies shoot a scene in his film.

Puis soudainement, pensant que l’expérience progressiste a assez duré, ses parents l’envoient dans une école privée où la discipline remplace la liberté. C’est dans ce cadre spartiate que Daniel va découvrir sa vocation : il joue un rôle d’un petit noir dans une pièce de théâtre. Et il adore entrer dans cet espace inondé de lumière au milieu de cet environnement plutôt sombre qu’est l’école. Il s »éprend également pour le travail du bois. Au moment de choisir son orientation il a vraiment hésité entre un apprentissage avec un ébéniste ou partir à l’école de théâtre. Il a attendu une place chez l’ébéniste de renom avec lequel il voulait travailler, et n’en ayant pas eue, il est parti à l’école de théâtre.

Then suddenly, thinking that the progressive experiment had gone on long enough, his parents sent him to a public school where discipline replaced freedom. It is in this spartan setting that Daniel discovers his vocation: he plays a black boy in a play. And he loves to enter this light-flooded space in the middle of the rather dark environment of the school. He also fell in love with woodworking. When it came to choosing his orientation he really hesitated between an apprenticeship with a cabinetmaker or going to the theatre school. He waited for a place with the renowned cabinetmaker he wanted to work with, and when he didn’t get one, he went to drama school.

En 1971, il intègre l’école de théâtre du Bristol Old Vic, fréquentée par sa mère dans les années 40. Il marche ainsi dans le sillage de la tradition familiale. Il pensait vraiment passer sa vie dans les théâtres et faire un peu de télé de temps en temps pour payer les factures car peu d’acteurs britanniques parvenaient à faire des films à l’époque.

In 1971, he joined the Bristol Old Vic Theatre School, which his mother had attended in the 1940s. He thus followed in the footsteps of the family tradition. He really thought he would spend his life in theatres and do a bit of TV now and then to pay the bills as few British actors were making it in films at the time.

Il ne pensait pas que le cinéma ferait partie de sa vie.

En 1975, il tourne dans « My brother Jonathan » ou « How many miles to Babylon » à la BBC et fait montre de son talent. Il intègre ensuite l’emblématique Royal Shakespeare company. Mais après avoir rejoint cette élite de comédiens britanniques, il commence à douter de cette voie toute tracée et à ployer sous le fardeau de cette culture élitiste.

In 1975, he played in « My brother Jonathan » and « How many miles to Babylon » for the BBC and showed his talent. He then joined the iconic Royal Shakespeare company. But after joining this elite group of British actors, he began to doubt this clear-cut path and to feel the burden of this elitist culture.

Il dit de la société anglaise qu’elle est tellement cloisonnée… Qu’on y est jugé pour les chaussures que l’on porte ou pour chaque son qui sort de notre bouche.

He says of English society that it is so compartmentalized… That you are judged for the shoes you wear or for every sound that comes out of your mouth.

En 1989, il s’attaque au monument qu’est : « Hamlet ». Il se met à jouer cette pièce de quatre heures aux monologues interminables, mais il joue surtout le rôle éprouvant d’un homme au bord de l’abîme hanté par le fantôme de son père assassiné. Cette figure paternelle écrasante ravive chez Daniel Day-Lewis, une blessure ancienne. Son père Cecil est mort alors que Daniel était encore très jeune. Daniel a quasiment toujours connu son père malade. Ce rôle réveille en lui ce deuil enfoui et cela devient très douloureux. Hamlet est un baptême du feu pour tout acteur shakespearien qui se respecte. Les plus grands s’y sont confrontés.

In 1989, he tackled the monumental play ‘Hamlet’. He began to play this four-hour play with its interminable monologues, but above all he played the trying role of a man on the brink of the abyss haunted by the ghost of his murdered father. This crushing father figure revives an old wound in Daniel Day-Lewis. His father Cecil died when Daniel was still very young. Daniel has known his sick father for most of his life. This role awakens this buried grief in him and it becomes very painful. Hamlet is a baptism of fire for every self-respecting Shakespearean actor. The greatest have faced it.

Pendant sept mois, les représentations se succèdent et les critiques mitigées aussi. Cela le pousse petit à petit vers un point de rupture et un soir, il quitte la scène, tétanisé, avant la fin de l’acte 1. Des années plus tard, il en parlera dans une interview où il dira qu’il a fui ce soir-là car il a eu la nette impression de dialoguer avec le fantôme de son père décédé. Epuisé, à bout, il n’était pas parvenu à remonter sur scène.

For seven months, the performances followed one another and so did the mixed reviews. This gradually pushed him towards a breaking point and one evening he left the stage, stunned, before the end of Act 1. Years later, he would talk about it in an interview where he said that he ran away that night because he had the distinct impression that he was talking to the ghost of his dead father. Exhausted and at the end of his rope, he had not managed to get back on stage.

Il ne remontera plus jamais sur une scène de théâtre.

He will never appear on a theatre stage again.

Il part alors vers une nouvelle terre promise. Il joue alors dans « My left foot » qui raconte l’histoire vraie de Christy Brown, peintre et poète irlandais, paralysé, qui ne pouvait contrôler que son pied gauche. Un homme qui lutte de toutes ses forces contre le destin qui semble lui être réservé. Daniel Day Lewis est immédiatement conquis par le personnage.

He then left for a new promised land. He played in « My left foot », which tells the true story of Christy Brown, an Irish painter and poet who was paralysed and could only control his left foot. A man who struggles with all his might against the fate that seems to be in store for him. Daniel Day Lewis is immediately won over by the character.

Pour apprivoiser son rôle, il passe des mois en fauteuil roulant et exige d’être nourri à la petite cuillère. Il détient une capacité d’adaptation inhabituelle chez un acteur anglais. En Angleterre, les gens s’interrogent sur sa santé mentale à cause de sa performance dans ce rôle. Aux Etats-Unis par contre, il est récompensé et admiré pour sa performance et gagne son 1er oscar.

To tame his role, he spends months in a wheelchair and demands to be spoon-fed. He has an unusual ability to adapt for an English actor. In England, people question his sanity because of his performance in the role. In the United States, however, he was rewarded and admired for his performance and won his first Oscar.

L’acteur caméléon qui place le travail du corps en premier

Daniel tourne un film d’Elia Kazan puis « Le temps de l’innocence » de Martin Scorsese.

Daniel shoots a film by Elia Kazan and then Martin Scorsese’s « The Time of Innocence ».

Pour le tournage « Le dernier des mohicans« , il apprend à chasser comme un indien et n’accepte de manger que ce qu’il a lui-même tué.

For the filming of « The Last of the Mohicans », he learns to hunt like an Indian and only accepts to eat what he has killed himself.

Pour son film sur la boxe, il s’implique tellement qu’il atteint le niveau des 10 meilleurs boxeurs britanniques. Sur le tournage, il n’est plus possible de distinguer l’athlète de l’acteur.

For his film about boxing, he got so involved that he reached the level of the top ten British boxers. On the set, it is no longer possible to distinguish the athlete from the actor.

Parce que son personnage qui était en prison n’a pas vu sa petite amie depuis quatorze ans, il n’adresse pas la parole à Emily Watson, sa compagne, pendant les premières semaines de tournage. Lorsqu’elle lui demande pourquoi il travaille aussi intensément, il lui répond qu’il ne pense pas être un assez bon acteur pour faire autrement.

Because his character, who was in prison, had not seen his girlfriend for fourteen years, he did not speak to Emily Watson, his girlfriend, during the first few weeks of shooting. When she asks him why he works so hard, he replies that he doesn’t think he’s a good enough actor to do otherwise.

Souvent interrogé sur ses méthodes, Daniel parle de son métier d’acteur comme d’un engagement mystique. Il arrive néanmoins qu’il perde pied face à l’intensité de sa fusion avec ses personnages. Lorsqu’il est pris de ce vertige, l’acteur sort des radars et se mure dans le secret et le silence.

Often asked about his methods, Daniel speaks of his acting as a mystical commitment. However, he sometimes loses his footing when faced with the intensity of his fusion with his characters. When he is overcome by this vertigo, the actor goes off the radar and withdraws into secrecy and silence.

Après « The boxer » dans lequel il s’est tant impliqué, il part plusieurs années en Italie où il travaille comme charpentier et cordonnier.

After « The Boxer », in which he was so involved, he spent several years in Italy working as a carpenter and shoemaker.

Après cinq ans d’absence, il accepte de revenir pour Martin Scorsese pour le film « Gangs of New-York« et il effectue une nouvelle transformation, plus spectaculaire encore que les précédentes. Habité par le personnage de Bill le Boucher, il ne distingue plus la différence entre la fiction et le réel. Il s’enferme en lui-même et devient un personnage de plus en plus énigmatique voire menaçant pour son entourage. Tout comme son personnage, il développe une passion pour l’arme blanche et devient maître dans l’art d’aiguiser les couteaux.

After a five-year absence, he agrees to return for Martin Scorsese’s film « Gangs of New York » and makes a new transformation, even more spectacular than the previous ones. Inhabited by the character of Bill the Butcher, he no longer distinguishes the difference between fiction and reality. He closes himself off and becomes an increasingly enigmatic and even threatening character for those around him. Like his character, he develops a passion for knives and becomes a master in the art of sharpening them.

Sur le tournage, il en fait une discipline quotidienne, ce qui ne rassure pas son partenaire Leonardo Di Caprio. Son goût pour le travail manuel, une passion à laquelle il n’a jamais vraiment renoncé, est une constante dans les films de Daniel Day Lewis. Il s’engage à reproduire les gestes manuels du quotidien afin de parvenir à toucher l’âme d’un personnage.

On the set, he makes it a daily discipline, which does not reassure his partner Leonardo Di Caprio. His love of manual labour, a passion he has never really given up, is a constant in Daniel Day Lewis’ films. He is committed to reproducing the manual gestures of everyday life in order to reach the soul of a character.

Chaque film laissera à Daniel Day Lewis des traces et blessures, des sacrifices bien réels. Loin d’être un obstacle, la douleur est pour lui garante d’une métamorphose réussie, même s’il en connaît le prix.

Each film will leave Daniel Day Lewis with traces and wounds, with very real sacrifices. Far from being an obstacle, pain is for him a guarantee of a successful metamorphosis, even if he knows the price.

J’apprends et je me remplis autant que possible

de cette autre vie…

Pendant le tournage, il dit qu’il se vide complètement et qu’il en sort épuisé. Puis il y a une sorte de deuil qui s’enclenche…

During the filming, he says that he empties himself completely and that he comes out exhausted. Then there is a kind of mourning that starts…

Le privilège de ce métier est que vous êtes autorisé à explorer en toute impunité des zones de votre âme qui autrement, resteraient totalement inaccessibles.

The privilege of this profession is that you are allowed to explore with impunity areas of your soul that would otherwise remain totally inaccessible.

L’acteur admet qu’il a toujours puisé sans ses fêlures pour nourrir ses personnages. Il est connu pour sa capacité à convoquer une très grande violence et cela devient sa signature.

The actor admits that he has always drawn from his cracks to feed his characters. He is known for his ability to summon great violence and this becomes his signature.

Deuxième oscar pour « There will be blood« 

Georges Clooney, en bon perdant, l’accuse alors d’avoir tué la concurrence.

George Clooney, like a good loser, then accused him of having killed the competition.

En 2012, il tourne dans « Lincoln » où il joue le rôle de l’ex-président des Etats-Unis sous la coupe de Steven Spielberg qui n’a a aucun moment envisagé un autre acteur pour incarner l’un des pères fondateurs de l’Amérique.

In 2012, he starred in « Lincoln » as the former president of the United States under the direction of Steven Spielberg, who never considered another actor to play one of America’s founding fathers.

En interprétant cet orateur légendaire, Daniel Day Lewis renoue avec son identité familiale au sein de laquelle une certaine culture de l’éloquence et de la solennité étaient présentes.

In playing this legendary orator, Daniel Day Lewis reconnects with his family identity in which a certain culture of eloquence and solemnity was present.

Il trouve enfin sa famille…

Il fait la rencontre d’Arthur Miller et trouve une vraie famille auprès de lui. Puis il épouse sa fille, la dramaturge Rebecca Miller, qui comprend son dévouement total à son métier. Il joue pour elle dans « La balade de Jack & Rose« , le rôle d’un homme mourant qui finit ses jours sur une île, et qui est peut-être le seul film qui parvient à capter sa fragilité.

He met Arthur Miller and found a real family with him. He then married his daughter, the playwright Rebecca Miller, who understood his total dedication to his craft. He acted for her in « The Walk of Jack & Rose », the role of a dying man who ends his days on an island, which is perhaps the only film that manages to capture his fragility.

Habité par un doute permanent, à la fin de chaque film, il prend sa retraite. Loin d’être un caprice ce star, s’isoler est son seul moyen de se préserver. Il apprend ainsi à redevenir lui-même et à chasser les fantômes qui l’habitent après chaque tournage.

Inhabited by a permanent doubt, at the end of each film, he retires. Far from being a whim of this star, isolating himself is his only way of preserving himself. He learns to become himself again and to chase away the ghosts that inhabit him after each shoot.

Un dernier film avant de retrouver son île

C’est en Irlande que Daniel Day Lewis trouve son refuge et son île perdue, loin du tumulte hollywoodien. Citoyen irlandais depuis 1993, l’acteur s’y est installé avec sa femme et leurs deux fils dans un manoir isolé au milieu de la lande. C’est là qu’il se sent libre et apaisé, sur le territoire des vacances de son enfance.

It is in Ireland that Daniel Day Lewis finds his refuge and his lost island, far from the Hollywood tumult. An Irish citizen since 1993, the actor has settled there with his wife and their two sons in an isolated manor house in the middle of the moor. It is there that he feels free and at peace, in the land of his childhood holidays.

« Phantom Thread » marque l’apothéose de sa carrière. Ce film lui offre un ultime voyage nostalgique au coeur de son passé, dont les souvenirs remontent de plus en plus… Le personnage qu’il incarne dans ce film ressemble étrangement à son père, un esprit créatif et auto-centré. A la fin du tournage, Daniel Day Lewis s’est effondré, vidé une fois de plus.

« Phantom Thread » marks the apotheosis of his career. This film offers him a final nostalgic journey into the heart of his past, the memories of which come back more and more… The character he plays in this film bears a striking resemblance to his father, a creative and self-centered spirit. At the end of the shoot, Daniel Day Lewis collapsed, drained once again.

Depuis il s’est retiré en Irlande, dans son royaume. Acteur rare et insaisissable, il continue de cultiver le secret jusqu’à sa prochaine révélation…

He has since retired to his kingdom in Ireland. A rare and elusive actor, he continues to cultivate secrecy until his next revelation...

Source : ARTE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s