La série « The teacher » sur les relations profs / élèves

J’ai découvert une série étonnante en diffusion sur Canal Plus : « The teacher ». L’avez-vous vue ?

Rejoignez la League AASC

Et accédez à de nombreux contenus bilingues sur la culture anglo-saxonne.

Pourquoi l’accès au site est-il payant ? Lire cet article

4 réflexions sur “La série « The teacher » sur les relations profs / élèves

  1. Très bien cet article 🙂 Je viens de terminer la série avec le même ressenti que toi. L’auteure nous offre t-elle un discours puritain de complaisance en surface ? Ou il y a un discours émotionnel de fond ? Le manque de congruence entre les dires et les sentiments est omniprésent dans la série. L’explication de Claire à la fin est prémachée comme si ses pensées étaient un copie-coller de celles des autres. Pourtant, outre le débat du rapport hiérarchique prof-élève, il n’y a que leur relation qui semble résonner avec de l’authenticité. Clairement, tous les personnages autour sont toxiques. Le mari de Claire est totalement immature et ses réactions sont puériles, les ami(e)s d’Éric n’ont aucune profondeur ni dans leurs conversations ni dans leurs rapports notamment intimes… tristesse.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton commentaire 🙂 ça me fait plaisir de lire que tu as eu les mêmes ressentis. Je trouve également qu’elle s’est retranchée derrière des paroles qui ne lui appartenaient pas. Elle semble répéter ce que ses psys et la bien-pensance qui l’entoure, même celle de son père qui ressurgit soudain dans sa vie, lui ont inculqué pour la « réhabiliter ». Ils sont tous pétris de leurs jugements, comme s’ils n’avaient jamais rien vécu qui les dépassait. Je trouve aussi que leur amour avait l’épaisseur de l’authenticité, en tous cas, leurs sentiments naissants sont vraiment bien filmés et retranscrits, ça m’a beaucoup touché. Je sais qu’il existe des couples qui se sont formés ainsi, même aux Etats-Unis, et qui, avec le temps et les années, ont réussi à vivre leur histoire et, non sans mal, à la faire accepter, j’avais vu un reportage sur ce sujet, lié à une histoire similaire qui avait fait scandale. C’est vrai que leur entourage est terrifiant, notamment cette prof qui les dénonce alors qu’elles sont amies et qui n’a aucune pitié pour les dégâts qu’elle va lui causer… Au final, je me suis réjouie en me disant que j’avais un entourage bcp plus tolérant et ouvert d’esprit que ça ! :))

      Aimé par 1 personne

  2. Beaucoup aimé cette série jusqu’à la découverte du dernier épisode, sommet de néo puritanisme et de victimisation woke. La série est intéressante pour ce qu’elle dit de l’évolution des états d’esprit (à comparer avec le traitement du même sujet dans Dawson).

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire ! 🙂 Je suis tout à fait d’accord avec l’aspect choquant du puritanisme mis en avant par ce dernier épisode qui est vraiment douloureux pour les spectateurs, avec une image de la société américaine vraiment peu reluisante et liberticide. D’après toi, comment est traité ce sujet dans Dawson ? Car j’en ai un souvenir bien moins dramatique justement dans Dawson, avec une Tamara bien plus libérée, et qui pourtant est une série beaucoup plus ancienne…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s