Le prince Philip s’en est allé…

A 99 ans, le prince Philip, époux de la Reine d’Angleterre, s’en est allé.

Véritable homme de l’ombre, il a bénéficié d’une longévité inégalée en terme d’âge, d’années de service et de mariage.

Il avait annoncé sa retraite à l’âge de 96 ans lors de la parade des Royal Marines dont il avait été capitaine pendant des décennies. Après 70 années passées au service de la Couronne et du royaume, ce fût un moment très poignant pour le peuple et pour les Marines qui sont conscients de l’ampleur de la contribution du Prince Philip à la vie publique britannique.

Prince consort, son rôle, à l’ombre de la couronne

Pourtant, en terme de statut, rien n’était clairement défini pour lui. Aucune fonction n’était clairement établie.

Constitutionnellement, je n’existe pas.

Prince Philip

Et pourtant, exerçant toujours avec une grande dignité, il avait à son actif :

  • 22 000 rendez-vous en solo,
  • 5 500 discours,
  • Et plus de 600 voyages à l’étranger.

Avant de devenir l’époux de la reine à temps plein, il a longtemps été soldat de la Marine au sein de la Royal Navy.

Son histoire, son destin

Philip est né Prince de Grèce et du Danemark et avait pour véritable nom : Philip Mountbatten. Son père étant membre de la famille royale grecque, Philip a débuté son enfance à Corfou. Puis ayant des liens de parenté avec la famille royale britannique, il fût sauvé par cette dernière de la guerre par navire et il débarqua en France où lui et sa famille seront soutenus financièrement et hébergés par des membres fortunés de leur famille.

Sa mère, qui était sourde de naissance mais qui avait appris à lire sur les lèvres en plusieurs langues, était la princesse allemande Alice de Battenberg. Mais elle tomba malade et rapidement il ne la verra plus, notamment car elle fût internée pour schizophrénie pendant de longues années. A vrai dire, il fût privé de son père et de sa mère dès un très jeune âge. C’est alors qu’un de ses oncles, du nom de Mountbatten également, le prit en main et influença son destin pour le meilleur. Il joua le rôle de figure paternelle et le mis volontairement sur le chemin de la reine d’Angleterre.

Le destin l’envoie rapidement en Grande-Bretagne où il suit une école d’officier à l’académie de Marine de Dartmouth. Le Britannia Royal Naval College (BRNC) est l’établissement de la Royal Navy destiné à la formation initiale de ses officiers. Il est situé sur une colline surplombant Dartmouth dans le Devon (Angleterre). Il s’y épanouit, devient fort et y rencontre un sentiment d’appartenance qui lui permettra de sortir major de sa promotion.

C’est à Dartmouth, en 1939, qu’il va faire LA rencontre qui va changer le cours de sa vie. Le Roi Georges VI et son épouse viennent en visite dans cette école d’élite avec leurs deux filles, Elizabeth, 13 ans et Margaret sa jeune soeur. Philip a alors 18 ans et s’occupe personnellement de l’accueil des deux jeunes princesses.

Aventurier et téméraire, grand, blond et solide, il leur raconte des anecdotes passionnantes sur l’histoire de sa famille et Elizabeth s’en retrouve peu à peu subjuguée. Elle préfère ce grand et fort gaillard aux blancs becs de la haute société et autres courtisans poudrés de la cour royale. Au moment où les princesses s’apprêtent à partir, il fait une démonstration de force en ramant comme un fou pour rattraper leur bateau afin d’accrocher le regard d’Elizabeth qui aura immédiatement le coup de foudre.

Le mariage de la Reine d’Angleterre et du Prince Philip

La guerre puis le mariage

Puis la guerre éclate et les sépare. Le prince Philip vit sa vie de tombeur, brise de nombreux coeurs car il plaît beaucoup mais il garde toujours le contact avec Elizabeth. Des photos, des lettres et des visites leur permettent de surmonter ces longues années de guerre. C’est alors que, sept ans après leur première rencontre, Philip sollicite la main d’Elizabeth. Ils se marient en novembre 1947. La veille de ce mariage, il aborde avec ses proches la question de la conséquence de son mariage. Il se demande alors s’il fait preuve de courage ou d’inconscience ?

Am I being very brave or very foolish ?

Prince Philip

Son arrivée à la cour

Il porte alors le titre de Prince d’Edimbourg, mais pas celui de Prince de Grande-Bretagne. La cour était assez dédaigneuse de cet étranger venu de Grèce, avec en plus une famille d’origine allemande. On apprendra même plus tard que certaines de ses soeurs ont été mariées à des anciens SS nazis. Ses soeurs seront d’ailleurs exclues de son mariage retransmis mondialement. Pour les anglais, il reste un réfugié, sans le sou, anglais par nationalisation et il devient l’époux de la future reine…ça en laisse plus d’un perplexe. Pour la cour, il représente donc un danger et ce mariage un véritable scandale. De plus, la cour craignait qu’il ne mette les pieds dans le plat, ce qu’il a d’ailleurs très souvent fait. Ils pensaient que le Prince Philip allait être difficile à gérer et que ce mariage ne durerait pas.

Le point de bascule

Loin de la cour, alors qu’Elizabeth n’est pas encore reine, Philip fait carrière dans la Royal Navy. Ils passent plusieurs années ensemble profitant d’une vie plutôt insouciante à Malte. Ils pensent avoir 10 ou 20 ans de vie privée et paisible devant eux. Sur ordre du Roi, le couple effectue plusieurs visites officielles autour du monde et notamment au Kenya. C’est là-bas qu’ils apprennent la mort précipitée et inattendue du roi Georges VI, à l’âge de 56 ans. Sur le vol du retour, le calme olympien de la reine a marqué ceux qui l’ont côtoyée. D’une certaine manière, elle avait été préparée à cet instant toute sa vie. Le Prince Philip par contre est totalement bouleversé : il sait que toute sa vie privée va soudainement lui être retirée…

L’entrée dans son rôle

Du jour au lendemain, leur vie bascule. Elizabeth est propulsée au rang de Reine à l’âge de 27 ans et Philip doit renoncer à tout ce qui comptait dans sa vie à lui. Il avait tout pour devenir Amiral, il avait de vraies qualités de meneur d’hommes et avait l’âme d’un leader. Mais il sait alors que ses rêves de carrière sont terminés et qu’il marchera désormais trois pas derrière la Reine.

Au début des années 1950, la cérémonie du couronnement est retransmise en direct et commentée par Sir Laurence Olivier, acteur renommé et époux de Vivien Leigh. Alors, 300 millions de téléspectateurs assistent à la prestation du serment d’allégeance de Philip. Il deviendra alors le vassal et le serviteur de son épouse, la Reine.

Ce positionnement en tant qu’homme était en fort décalage avec l’époque où le modèle était plutôt celui de la femme au foyer et de l’homme à l’extérieur, s’accomplissant au sein d’une carrière. Alors qu’il était au sommet de la sienne, Philip a dû renoncer à tout pour se consacrer au plus grand rôle de sa vie : celui d’être l’époux et le soutien infaillible de la reine d’Angleterre.

La Reine d'Angleterre et son mari, le prince Philippe
La Reine d’Angleterre et son mari, le prince Philippe

Ils devinrent parents de Charles et Anne. Et menèrent ensemble de nombreux combats au sein de la famille royale.

Philip Mountbatten nous a quitté le 9 avril 2021 et nous adressons nos sincères condoléances à sa famille.

Crédit photo : La reine et son époux avaient fêté leur 73e anniversaire de mariage en novembre 2020 – Photo de Chris Jackson au Buckingham Palace – AFP

Amoureux des langues et cultures, confiez-moi votre adresse mail :

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

2 réflexions sur “Le prince Philip s’en est allé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s