Qu’est-ce que le « gaslighting » ?

Le mot « gaslighting » vient d’un thriller américain qui s’appelle « Gaslight« , de George Cukor. Ce film est inspiré d’une pièce de théâtre anglaise « Angel street » écrite par Patrick Hamilton qui raconte l’histoire d’un couple au sein duquel l’homme tente de faire croire à sa femme qu’elle est folle. Le titre français du film est « Hantise« .

The word « gaslighting » comes from a thriller called « Gaslight » created by George Cukor. This movie was inspired by an english play « Angel street » written by Patrick Hamilton. It tells about a couple life’s where a man tries to make a woman believe she’s crazy to cover his murder. This movie’s french title is « Hantise ».

L’homme déstabilise sa femme en déplaçant des objets dans la maison et en lui faisant croire que c’est elle ou que rien n’a été déplacé. Il met systématiquement en doute les réalités qu’elle rapporte, en alternant des périodes de valorisation et de dévalorisation.

The man shakes his wife’s beliefs by moving objects in the house and by telling her she moved it or that nothing has been moved. He makes her doubt her reality all the time and alternate between compliments and depreciation.

Il cherche en fait les bijoux royaux de la tante de sa femme qu’il a assassinée des années plus tôt et qu’il n’a jamais trouvés. La nuit, il fait croire à sa femme qu’il part travailler et passe son temps à fouiller le grenier à la recherche des bijoux. Son but est de les retrouver et de faire interner sa femme.

He keeps looking for the royal jewelry that his wife’s aunt, whom he killed, used to have in her possession and that he has never found. During the night, he tells his wife that he goes to work while in reality, he searches for the jewelry in the attic. His goal is to find them and then put his wife in mental health care.

Donc on voit bien dans ce film ce que le « gaslighting » est : à force d’être mise en doute dans les réalités qu’elle vit, la femme finit par céder et croire qu’elle perd la raison. Jusqu’à l’intervention d’un policier qui va reprendre l’affaire et comprendre que son mari est le meurtrier de sa tante.

So we see quite clearly what « gaslighting » is : after many times that the wife’s realities are put in doubts, she looses her self-confidence and starts to think she’s loosing her mind. Until a police officer guesses what happens and that her husband was indeed her aunt’s killer.

Le gaslighting est une technique de manipulation qui consiste à nier régulièrement la réalité de l’autre en affirmant que ce que la personne vit ou voit n’est pas vrai, afin de la mettre en doute et lui faire perdre confiance en elle. C’est une technique de manipulation très perverse qui peut détruire une personne en lui faisant totalement perdre confiance en ses perceptions.

Gaslighting is a manipulation technic where the manipulator often denies the other person’s reality, telling her that her truth, what she sees or feels, is not true. This makes the person doubt more and more about her until she looses all of her self-confidence. This an extremely pervert and dangerous technic that can entirely destroy a person because it makes one person completely loose faith in her perceptions.

Dans la vie moderne, cette technique est utilisée plus ou moins consciemment par les personnes narcissiques, qui ne veulent jamais prendre la responsabilité de leurs actes. Cela peut passer par des remarques du type : « tu fais des histoires pour rien« , « tout est toujours compliqué avec toi« , « c’était une blague, on ne peut pas rire avec toi« , « oh mais c’est rien, il ne faut pas le prendre comme ça« , et de manière générale une négation ou une minimisation de tout ce que vous exposez à la personne sur ce qu’elle aurait dit ou fait et qui vous aurait porté préjudice. Vous faisant ainsi toujours passer pour quelqu’un qui se trompe ou qui ne voit pas la réalité telle qu’elle est, quelqu’un qui exagère, qui est trop sensible, etc. Il y a tellement de moyens de se dégager de la façon dont les gens se sentent à cause de nous et de nos actes !

In modern life, this is a lot used by narcissistic people who never want to take responsibility for their actions. It can appear in many kind of situations like : « you’re making stories for nothing », « everything is always complicated with you ». Or some people can try to make you believe that the worst things that were said were humour like « this was a joke, we really can’t have fun with you ! », or « oh, this was nothing, don’t take it too seriously ». In general, people will minimize all their actions, even when they really did something wrong that had bad consequences for you. They will always make you feel like if you were wrong or you don’t see reality the way it is, like you are exaggerating, or being too sensitive, etc. There are so many ways to deny what other people feel and even more when it’s because of us and our actions !

But don’t get trapped !

What you saw and felt is necessarily true.

Pour en revenir au film, il est très intéressant. C’est un vieux film très intéressant à regarder. Le film met en scène Charles Boyer et Ingrid Bergman dans les rôles principaux.

As a conclusion and to get back to talk about the movie, I can say it’s a good old movie. I’ve enjoyed watching it. The actors’ performances are good and the main roles are played by Charles Boyer and Ingrid Bergman.

Voir la bande annonce >>

Voir le film sur Daily Motion :

Part 1
Part 2

Amoureux des langues et cultures, confiez-moi votre adresse mail :

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s